Posté sur : 1 Aug 2018
Projet - OPP-ERA - Virologie - Afrique - ONGSolthis

 

Pour regarder la vidéo complète du symposium cliquez ici

 

A l’occasion de la conférence AIDS 2018 à Amsterdam, un symposium a été organisé le mardi 24 juillet 2018 dans le cadre du projet OPP-ERA pour discuter des avancées actuelles de l'accès à la charge virale dans les pays à ressources limitées. Pendant ce symposium, les enjeux et les solutions à mettre en place pour permettre à un plus grand nombre de patients infectés par le VIH d’y avoir accès ont aussi été évoqués. Aujourd’hui, il est possible de s’assurer que le traitement contre le virus est efficace et que le patient ne développe pas de résistances thérapeutiques grâce au test de charge virale. Pourtant, seuls 4 patients sur 10 y ont accès dans les pays à ressources limitées.

 

Résultats Projets OPP-ERA : undetectable equals untransmissible

Résultats Projets OPP-ERA : undetectable equals untransmissible

 

 

Développer des outils de mesure de charge virale simplifiés et adaptés aux réalités du terrain 

Les intervenants sont revenus  sur l'importance de développer des systèmes  de mesure de charge virale  flexibles et complémentaires adaptés aux pays à ressources limitées.   Aujourd'hui, les coûts élevés des équipements actuels sur le marché et leur haut niveau de technicité retardent leur implantation dans de nombreux laboratoires africains(cf. Des systèmes de virologie simplifiés pour le suivi du VIH" ).Le projet OPP-ERA vise à accroître l'accès à la charge virale par une solution technique innovante (les plateformes ouvertes et polyvalentes) basée sur des petites machines simples d’utilisation, ouvertes à  plusieurs diagnostics (tuberculose, hépatite C, etc)  et permettant d'utiliser les réactifs provenant de différents fournisseurs.

 

Le projet OPP-ERA, une innovation technique mais pas que !

Le Dr. Louis Pizarro (Directeur Général de Solthis) est revenu sur la nécessité de renforcer les acteurs de la prise en charge  VIH  à tous les niveaux : les laboratoires, les soignants et cliniciens, les systèmes  d'achats et d'approvisionnement, la coordination des partenaires pour garantir un suivi de qualité des patients grâce au test de charge virale. En effet, garantir la disponibilité d’un test de charge virale au patient implique plusieurs ressources : les laboratoires, les systèmes de transport des échantillons, la formation des cliniciens pour prescrire le test de charge virale et  interpréter ses résultats, la disponibilité des réactifs pour faire le test mais aussi des médicaments adaptés, l'accompagnement psychosocial du patient,... Ainsi le projet OPP-ERA travaille sur tous ces niveaux pour établir une force locale capable de garantir à long terme une prise en charge VIH de qualité au niveau central et en zone décentraliséé, contribuant ainsi à un meilleur accès du test de charge virale pour les patients. En savoir plus en vidéo.

 

En savoir plus sur le projet OPP-ERA